J'ai lu/j'ai vu

Terrible writing advice : enseigner par le (mauvais) exemple

Cette semaine, j’ai envie de vous faire découvrir une chaine Youtube, celle de Terrible Writing Advice. Oui, c’est en anglais, mais il y a des sous-titres ! (en anglais aussi, désolée).

Présentation

Titre : Terrible Writing Advice

Genre : Chaine Youtube (animée)

Langue : Anglais

Créateur : J.P. Baubien

Format : vidéos animées de 5 à 10 minutes environ

Terrible Writing Advice : enseigner par le (mauvais) exemple

Le concept

Dans chacune de ses vidéos, J.P Baubien aborde un thème, souvent lié à un genre littéraire (par exemple, les dystopies, l’espionnage, les races aliens ou les empires maléfiques), ou à une partie du travail d’auteurice (le marketing, commencer ou finir un roman, etc).

Mais au lieu de donner de sages conseils d’écriture, il décrit sarcastiquement et en détail tout ce qu’il ne faut PAS faire…

Ses vidéos sont humoristiques, et il s’amuse toujours à décrire et conseiller les pires clichés ou les pires erreurs qu’un.e auteurice puisse effectuer sur le sujet choisi.

Par exemple, introduire un triangle amoureux dans toutes les situations possibles et imaginables (le triangle amoureux est pour ainsi dire un « personnage » récurrent dans cette série de vidéos).

Pourquoi c’est intéressant

Souvent dans cette catégorie, je vous présente des créateurices qui n’ont en apparence aucun rapport avec l’écriture, et ensuite je me décarcasse à vous expliquer pourquoi je les trouve intéressants de mon point de vue d’autrice.

Eh bien cette semaine, j’ai choisi une chaine Youtube qui parle vraiment d’écriture ! Si, je vous jure, c’est même dans le titre de la chaine, Terrible writing advice : Conseils d’écriture catastrophiques.

Mais voici tout de même quelques raisons de la regarder…

  • L’humour

L’animation et l’écriture sont très réussies, et les vidéos sont extrèmement divertissantes, surtout si vous appréciez le sarcasme.

Jouer à deviner à quelles œuvres il fait référence quand il parle de tel ou tel cliché fait aussi partie du fun…

Baubien réussit aussi l’exploit d’avoir la présentation de sponsor (en général la plateforme Skillshare) la plus drôle et divertissante que j’aie vue pour l’instant sur Youtube. Il utilise des personnages récurrents de Grands Méchants Vilains pour faire passer la présentation de son sponsor, et c’est assez drôle de voir un pseudo-Sauron vanter les bienfaits d’une plateforme de formation en ligne…

  • Les anti-conseils

Sous le vernis de sarcasme, les vidéos de Beaubien contiennent bien sûr une foule de conseils utiles sur comment éviter les écueils les plus classiques. Par exemple, dans sa vidéo sur les dystopies, il dit à peu près :

« Bien sûr, vous pourriez étudier les causes socio-économiques qui ont mené à la création des dictatures de la vie réelle, mais personne n’a le temps pour faire des recherche, alors disons seulement que c’est à cause d’une vague catastrophe dans le passé… »

Ma traduction ne rend pas justice à l’original^^. L’important c’est que Beaubien ne se contente pas de soulever des clichés et des défauts courants dans la littérature de genre, il donne de vraies solutions pour éviter ces problèmes. Il souligne aussi les angles d’attaque souvent négligés inhérents à certains genres. Par exemple le fait que la fantasy est l’occasion de donner libre cours à son imagination, et que dans une grande partie du genre on se retrouve avec des elfes et des nains, copiés sans vergogne sur Tolkien, sans même de réinterprétation des mythologies d’origine.

  • Un catalogue des clichés

Les vidéos de Beaubien peuvent servir de guide des tropes les plus courants de la littérature de genre. C’est une sorte de checklist des clichés.

Mais ce n’est pas forcément une liste de « choses à n’écrire sous aucun prétexte ». Les clichés peuvent être intéressants, s’ils sont subvertis, introduits pour une raison précise, ou utilisés comme raccourci dans certains cas. Seulement, pour pouvoir subvertir ou utiliser un cliché, il faut être conscient.e de son existence, pouvoir l’identifier au sein de sa propre œuvre, et savoir ce qu’il implique.

Je conseille d’ailleurs de regarder d’abord la vidéo ci-dessous, la seule où Beaubien n’est pas sarcastique et explique sa démarche et quoi faire quand on se rend compte qu’on a effectivement inclus des clichés dans son roman. Elle peut servir d’introduction au reste de sa chaine.

Je ne vais pas m’étendre tellement plus sur l’intérêt de cette chaine. Elle est à la fois drôle et instructive. Il ne vous reste plus qu’à la regarder !

4 réflexions au sujet de “Terrible writing advice : enseigner par le (mauvais) exemple”

  1. J’avais découvert cette chaîne il y a quelques temps, et effectivement elle est bien marrante ! Après, au bout de quelques vidéos j’avais fini par trouver ça un peu répétitif, mais maintenant que tu en parles ça me donne assez envie de retourner en regarder quelques unes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.