J'y travaille

Journal NaNoWriMo 2018 : Bilan jour 25

Je vous ai laissé la semaine dernière en disant que j’espérais avoir une bonne nouvelle à vous annoncer ce lundi. Alors, alors, est-ce que j’ai réussi à atteindre les 50 000 mots ce week-end ? Roulement de tambour…

Le suspens serait insoutenable, s’il n’y avait pas écrit Winner en gros sur la bannière…

NaNoWriMo 2018 Winner

Jour 25

Compte de mots au 25/11 : 50 349 mots.

Statistiques NaNoWriMo Jour 25
Victoire !!!

C’est donc une victoire, avec 5 jours d’avance ! Le compteur de mots du site NaNoWriMo me donne même un millier de mots d’avance, comme vous pouvez le voir sur le graphique. C’est dû à l’export de Scrivener, qui me rajoute des noms de chapitre, et peut-être à une façon de compter les mots un peu plus permissive sur le site que dans Scrivener.

 

Mon premier NaNo 100% officiel

Cette année, c’était ma quatrième participation à NaNoWriMo, mais la toute première où je ne sois pas « rebelle ». Pour ceux qui ne connaissent pas la terminologie, les « rebelles » sont des participants à NaNo qui brisent une ou plusieurs règles : par exemple en écrivant de la poésie au lieu d’un roman, en travaillant sur plusieurs romans à la fois, en travaillant sur une BD ou un jeu, en éditant au lieu d’écrire, etc, etc… Il y a autant de parfums de rébellion que de rebelles.

Comme je l’ai expliqué dans un article précédent, NaNo, c’est un challenge pour se motiver, personne ne lit ce que vous écrivez, personne ne vérifie si vous comptez votre correspondance perso dans le décompte. Vous pouvez très bien copier-coller 50 000 fois le même mot dans le compteur du site si ça vous amuse. 

Pour mon premier NaNo, ma « rébellion » consistait simplement à continuer un roman déjà commencé. Je crois d’ailleurs que c’est officiellement « permis » maintenant.

Les deux années suivantes, j’ai corrigé ce roman, en comptant simplement que chaque heure de mon travail correspondait à 1000 mots.

Cette année, j’ai suivi toutes les règles dont j’avais connaissance. C’est un tout nouveau roman, je n’ai compté que les mots écrits sur ce roman, et je n’ai inclus ni mes notes, ni de titres de chapitres, etc.

La plus grosse infraction que je me suis permise, c’est de ne pas supprimer quelques phrases que je couperai probablement à l’édition (mais ça c’est le jeu, on n’édite pas pendant NaNo !).

J’avais envisagé de compter mes articles de blog, qui me prennent tout de même du temps à écrire, mais finalement je n’en ai vraiment pas eu besoin. Ça m’aurait pourtant permis de gonfler mon compte de 4 529 mots en comptant cet article !

Facile et pas tant que ça…

J’ai atteint les 50k avec 5 jours d’avance, ce qui pour moi est plutôt une belle performance. Je compte continuer jusqu’à la fin du mois quand même. Je veux le joli badge sur le site qui dit que j’ai écrit tous les jours…, pardon, je voulais dire que j’aimerais avancer au maximum ce roman en profitant de la motivation de novembre !

C’est une belle réussite, même si cela a été plus difficile que ce que j’espérais.

Je n’ai pas eu de mal à trouver le temps pour écrire, ni pour arriver à me motiver à le faire, mais j’ai eu plusieurs séances où les mots ne sortaient simplement pas. Et quand au bout de 2 heures, tu as écrit difficilement 500 mots, c’est quand même légèrement décourageant…

Heureusement toutes mes sessions d’écriture n’ont pas été comme ça, sinon j’aurais fini en novembre 2019…

Et maintenant ?

Je vais continuer à écrire jusqu’à la fin du mois. J’ai encore écrit quelques centaines de mots rien que ce matin, en attendant un RER qui n’arrivait pas…

Et la semaine prochaine, je prévois un bilan complet chiffré et tout et tout de cette expérience…

Courage à ceux et celles qui participent, c’est presque fini ! Et courage à tous les autres dans vos différents projets !

Dites-moi où vous en êtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.